Les couches lavables, vraiment écolo?

0 comment

Quelle est l’empreinte environnementale des couches lavables? Peut-on vraiment les qualifier d’écolo ? Ce sont des questions tout à fait légitimes, car comme l’indique leur nom, les couches lavables, ça se lave. Et pour les laver on a besoin d’eau, de lessive, d’électricité…

Et bien, comme cette semaine c’était la Semaine Internationale des Couches Lavables et, qu’en plus, mercredi a été la Journée de la Terre, je me suis dit que c’était le moment idéal pour me pencher sur le sujet.

Une étude indépendante compare les empreintes environnementales des couches lavables et jetables

Il y a quelque temps j’avais entendu parler d’une étude qui indiquait que les couches lavables avaient un impact environnemental équivalent à celui des couches jetables. Et j’avoue que je m’étais dit que c’était du “fake”. Directe! Sans me renseigner plus que ça… Mais j’ai fait mes recherches et depuis, mon avis sur la question a évolué!

L’étude en question a été réalisé par le DEFRA, l’équivalent anglais de l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), en 2005. Puis mise à jour en 2008. Ensuite, en 2011, France Nature Environnement a fait un dossier très complet autour des couches.

Cette étude anglaise conclue que l’empreinte carbone des deux types de couches est très similaire. Néanmoins, on spécifie aussi que l’impact des couches lavables dépend très fortement de l’usage que la famille en fait.

En effet, si on lave les couches à 90ºC et qu’on utilise un sèche-linge, l’empreinte carbone des couches lavables serait nettement supérieure à celles des couches jetables (jusqu’à 75% de plus)! Mais si elles sont lavées à 60ºC, séchées à l’air et réutilisées pour un deuxième enfant, leur impact environnemental deviendrait inférieur à celui des couches jetables (jusqu’à 37% de moins)! Et ça c’est rassurant!!

En revanche, ce qui est indéniable c’est que les couches jetables génèrent beaucoup de déchets, polluant nos sols quand elles sont enfuies, et notre air quand elles sont incinérées. Mais elles contaminent aussi lors de leur fabrication.

D’un autre coté, les couches lavables consomment des ressources au cours de leur utilisation (eau, électricité, lessive…).

empreinte environnementale des couches lavables
20 ou 30 couches lavables suffisent pour un seul enfant

Les couches en quelques chiffres

J’ai envie de partager quelques chiffres, car ils aident à bien visualiser l’impact des couches:

  • On estime que la production de couches jetables en France est comprise entre 700 000 et 1.8 millions de tonnes par an
  • Un bébé avec des couches jetables depuis sa naissance jusqu’à la propreté consomme en moyenne 4500 couches et génère jusqu’à 20m3 de déchets (l’équivalent d’une piscine de maison) soit environ 800kg.

Par contre, un enfant en couches lavables n’a besoin que de 20 à 30 couches et générera donc une quantité très limitée de déchets.

Enfin, je voudrais ajouter un constat: très souvent, les enfants en couches lavables sont propres plus tôt (6 mois plus tôt en moyenne). Ce qui, à mon sens, vient aussi jouer fortement en faveur des couches lavables qu’il faudra ainsi laver moins longtemps.

Comment améliorer l’empreinte environnementale des couches lavables?

Néanmoins, on ne peut pas le nier, même lavables elles ont leur impact, alors comment faire? En bien, l’ADEME nous a bien éclairé à ce sujet grâce à une analyse du cycle de vie des couches lavables éditée en 2015.

Cet étude est bien plus récente que l’étude anglaise et certaines conclusions ne sont pas tout à fait les mêmes ou sont plus complètes : l’impacte de l’utilisation du sèche-linge, le voile de protection… En effet, les modèles des couches lavables ont évolué depuis et les machines domestiques aussi.

Aussi, cette étude se focalisait sur l’optimisation de l’usage des couches lavables pour minimiser leur impact environnemental. Il n’était pas question de comparer les couches lavables et jetables.

Ainsi, en suivant ces conseils, tu seras sûre de minimaliser l’empreinte environnementale des couches lavables :

  • Réutilise le voile de protection plusieurs fois: au moins 3 fois (moi j’arrive à les réutiliser jusqu’à 6 fois).
  • Réutilise les couches : deuxième enfant, vente, don…
  • Lave-les à 40º ou 60º.
  • Sèche-les à l’air: pas de sèche linge.
  • Stocke-les à sec une fois sales, dans une poubelle fermée par exemple.
  • Lave-les avec la machine pleine.
  • Utilise une lessive écolabellisée (voir la faire toi-même).
  • Si c’est possible, composte le voile et les selles de ton enfant. Sinon tu peux jeter le voile et les selles dans la poubelle.
  • Achète des couches lavables bio, fabriquées par des marques écoresponsables et/ou d’occasion.

Mais aussi, pense à la location avant l’achat. En effet, la location te permettra d’essayer plusieurs marques pendant un mois ou deux, et être sûre que les couches conviendront à ton enfant ➡️ tu peux toujours chercher une conseillère ApiNapi qui t’accompagnera (très bientôt j’en ferai partie 😉)

enfant heureux en couche lavable
Les couches lavables c’est cool!

Le change avec les couches lavables, quel impact?

Tu me vois peut-être déjà venir…

Mais je considère ce point très important car, en général, quand on choisit des couches lavables, on choisit aussi des routines de soin bio et minimalistes: de l’eau, du liniment-maison, des lingettes, sacs étanches et tapis à langer lavables… Ces gestes viennent s’ajouter à l’impact environnemental du change du bébé. C’est pour cela que je préférerais comparer le change de bébé complet et non seulement le type de couche utilisé.

D’ailleurs, si tu veux en savoir un peu plus sur comment prendre soin de ton bébé naturellement et de façon minimaliste, j’ai déjà fait un premier article sur le sujet.

Puis, je me rend compte en écrivant ces lignes qu’on élimine d’autres déchets, car beaucoup font usage de sacs plastiques individuels pour envelopper les couches jetables et éviter que leur poubelle ne sente mauvais. Quand on utilise les couches lavables, on en n’a pas besoin (pour les déplacements on utilise des sacs imperméables lavables).

Et petit hic en plus, en passant au tout lavable on n’aura pas de mal à faire des machines pleines avec les couches et autres 😅

Les couches lavables: empreinte environnementale vs hygiène

L’ADEME a aussi fait une étude complémentaire au précédent, pour analyser la qualité des lavages afin d’assurer une bonne hygiène tout en respectant l’environnement. Ainsi :

  • Si ton enfant est en santé, tu pourras laver tes couches à 30º ou 40º. Néanmoins, par mesure de précaution, évite de mélanger les couches avec du linge qui pourrait être porté à la bouche (serviettes de table, taies d’oreiller, doudou, etc.)
  • Si ton enfant est malade, il vaut mieux les laver à 60º ou les laver à 30º/40º pour après les passer au sèche-linge à 60º

Si comme moi, tu es passé au tout lavable (essuie-tout, chiffons, tissu hygiénique…), tu peux tout mettre ensemble à 60º dans ta machine.

Un change complet plus écolo c'est possible
La santé de nos bébés et les couches lavables

Les couches jetables, impact environnemental mais pas que…

Il ne faut pas nier que c’est quand même la santé de nos enfants qui nous préoccupe le plus. On veut tous qu’ils aillent bien et on veut le meilleur pour eux.

Et depuis l’année dernière on peut prendre des décisions un peu plus éclairées. En effet, c’est seulement en 2019 que l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire Alimentation, Environnement et Travail) a édité un rapport sur la sécurité des couches pour les bébés.

Il en ressort qu’on retrouve des substances dangereuses dans les couches jetables et que pour plusieurs d’entre elles les seuils sanitaires sont dépassés. Ainsi l’Anses affirme que “à ce jour et en l’état actuel des connaissances, il n’est pas possible d’exclure un risque sanitaire lié au port des couches à usage unique”.

Lors de l’étude, l’Anses a constaté aussi que différents composants dangereux pouvaient migrer dans l’urine et ainsi entrer en contact prolongé avec la peau du bébé. Certaines de ces substances sont ajoutées intentionnellement (parfums) et d’autres peuvent provenir des procédés de fabrication ou des matières premières contaminées…

Enfin, tu vois en peu la situation… Le temps que la réglementation soit ferme et contrôlée, il vaut peut-être mieux éviter tous ces risques et utiliser des couches lavables. 😉

En conclusion,

OUI, les couches lavables sont plus écologiques que les couches jetables si l’on en fait un usage réfléchi en suivant les recommandation de l’ADEME.

Et avant de te dire au revoir… Veux-tu savoir un petit truc?

En plus d’être écologiques, les couches lavables sont économiques. Rien que pour ton premier enfant tu peux t’en tirer pour 700€ (en comptant eau, lessive et electricité) au lieu des 1600€ de moyenne pour des couches jetables! Et pour un deuxième enfant tes économies exploseront: tu ajouteras seulement 150€ aux couches lavables, alors quel les couches jetables te couteraient de nouveau 1600€ ! 😲

0 comment
0

Ca va surement t'intéresser...

Leave a Comment

Bon appetit! L'Imparfait du Zéro Déchet utilise des cookies pour améliorer ta navigation sur le site. Si tu y restes, vaut acceptation de leur utilisation. ;) Miam! En savoir plus